ACCUEIL - ASA
Menu "Histoire"

Sommaire

Charles Barrois
Joseph Boussinesq
Albert Chatelet
Benoît Damien
Guy Debeyre
Marcel Decuyper
Charles Delezenne
Marie Louise Delwaulle
Marie Joseph Kampé de Fériet
Charles Frédéric Kuhlman
Robert Liébaert
Albert Maige
Alphonse Malaquin
Roger Marcel
André Martinot-Lagarde
Paul Painlevé
Pierre Pruvost
Jean Roig
Edmond Rouelle
Yvette Salez
René Swyngedauw

GRANDS SERVITEURS
DE LA FACULTE DES SCIENCES DE LILLE

Marcel DECUYPER
(1909-2000)
Par M. PARREAU
M.Decuyper

Notre collègue et ami Marcel DECUYPER nous quitte alors qu'il vient de fêter son 91ème anniversaire.

Né à Baisieux le 27 janvier 1909 dans une famille modeste, il fait de brillantes études. Agrégé de mathématiques à 23 ans, il effectue un an de service militaire avant d'être affecté au lycée d'Amiens de 1933 à 1936.

A cette date, il revient à Lille, au lycée Faidherbe. Cela lui permet d'entreprendre, sous la direction du Professeur GAMBIER, des travaux de géométrie différentielle qui donnent lieu à ses premières publications dès 1937. Il est l'un des premiers en France à utiliser les méthodes du repère mobile d'Elie CARTAN.

La guerre interrompt ses activités pédagogiques et scientifiques. Mobilisé dès août 1939 comme lieutenant d'artillerie, Marcel DECUYPER participe à la campagne de Belgique et à la campagne de France ; il est démobilisé dans le Lot et Garonne. Au prix de grandes difficultés il réussit à regagner le Nord, alors zone interdite.

Revenu au lycée Faidherbe, il doit assurer le remplacement de Monsieur CHATRY, Professeur de Mathématiques Spéciales, qui n'avait pu rejoindre Lille. En outre, son "patron" GAMBIER étant dans la même situation, il lui est demandé d'assurer à sa place l'enseignement de Calcul Différentiel et Intégral jusqu'en 1942, date à laquelle Monsieur GAMBIER peut reprendre ses fonctions. Ses écrasantes charges d'enseignement, et son activité de résistant, ne l'empêchent pas de continuer ses travaux de recherche, et soutenir en 1944 une thèse de doctorat ès Sciences Mathématiques "Sur quelques congruences attachées à une surface".

Cette thèse lui permet d'être nommé maître de conférences à la Faculté des Sciences en 1945, tout en conservant provisoirement une partie de son service à Faidherbe (on est alors dans une période de pénurie de professeurs). Cela ne l'empêche pas de continuer ses travaux personnels de géométrie des surfaces, de géométrie réglée, de géométrie différentielle projective en dimension quelconque, et d'avoir de fructueux contacts avec des mathématiciens de nombreux pays : Russie, Italie, Belgique, Roumanie, Autriche, ....Il lie des relations d'amitié étroites avec le grand géomètre liégeois Lucien GODEAUX ainsi qu'avec Renato et Maria Theresa CALAPSO qu'il va souvent voir en Sicile ; il effectue également de nombreuses missions à l'étranger, participe à des colloques, des congrès, et publie 30 articles ainsi que de nombreuses analyses pour les mathematical Reviews et au Zentralblatt.

Devenu professeur sans chaire en 1950, il prend la succession de Marc ZAMANSKY dans la chaire de Mathématiques Générales en 1954. A partir de 1960, il oriente plus spécialement son enseignement vers les mathématiques appliquées à la physique et à la mécanique, au travers des certificats de T.M.P. et de M.M.P. , et des licences de mécanique et d'E.E.A.; il publie sur ces sujets plusieurs ouvrages dans la collection Dunod Université. Il dispense également cet enseignement à l'Institut Industriel du Nord jusqu'en 1969.

Enseignant remarquable par sa clarté et sa précision, très apprécié de ses élèves, Marcel DECUYPER se préoccupe également du devenir professionnel des étudiants. Il s'intéresse tout particulièrement à la formation des maîtres et, à ce titre la Faculté lui a confié dès sa création en 1957 la direction de l'Institut de Préparation à l'Enseignement du Second Degré (IPES), direction qu'il assure pendant toute l'existence de cet Institut. Il a également été codirecteur du Centre Pédagogique Régional.

Par ailleurs, Marcel DECUYPER a participé au jury d'admission de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr dès 1946, et a présidé ce jury de 1955 à 1973.

Retraité en 1976 après 46 ans de services civils et militaires, Marcel DECUYPER n'interrompt pas pour autant son activité scientifique. Longtemps encore il a participé à des colloques et des réunions mathématiques et fait de nombreux voyages à l'étranger.

Les grands services rendus à la science et à l'enseignement par Marcel DECUYPER ont fait l'objet de nombreuses distinctions : Chevalier de la Légion d'Honneur en 1958, il a été promu officier dans l'ordre National du Mérite en 1969, et commandeur des Palmes Académiques en 1965. Il était membre de diverses sociétés savantes, notamment la Société des Sciences de Liège et l' "Academia Peloritan dei Pericolanti" de Messine. Il avait également présidé la Société des Sciences de Lille.

Tous ceux qui ont eu l'occasion de travailler avec lui (et je fus l'un de ceux là) savent combien étaient grands son attention, sa disponibilité, sa conscience professionnelle, son dévouement envers ses élèves et envers l'institution universitaire. Professeur aimé et respecté, il a contribué puissamment au renouveau et au développement des études de mathématiques à Lille, et il restera dans notre souvenir comme un maître des universitaires lillois.





Valid XHTML 1.0!